Afropreneuriat : Comment réaliser une bonne étude quantitative ?

Comment réaliser une bonne étude quantitative ?

Une analyse quantitative vise à recueillir des données chiffrées représentatives des goûts et des habitudes des clients ciblés. C’est à partir de ces informations que l’afropreneur définira concrètement son offre.

Une bonne analyse quantitative doit suivre les étapes suivantes pour rencontrer le succès.

Définir la taille de l’échantillon

Un échantillon est un groupe de personnes représentatif de la population globale ciblée en qualité et en quantité (oui, les deux !). Le calcul de la taille de votre échantillon tient compte de la taille de la population globale (on veut savoir combien ils sont et pas combien ils mesurent), de la marge d’erreur ainsi que du niveau de confiance que vous avez dans le fait que les réponses des personnes sondées se trouveront dans la marge d’erreur établie. De nos jours, il n’est pas nécessaire que vous connaissiez le calcul de la taille d’échantillon par cœur. Rendez-vous sur internet et trouvez un site de calcul de la taille d’un échantillon (Google est ton ami).

Commencer par les données générales sans grande importance

Les interrogations qui composent votre questionnaire doivent commencer par traiter des sujets dont les réponses ne sont pas sensibles (c'est comme en drague, on ne demande pas le numéro de la fille tout de suite voyons). Il s’agira par exemple de demander aux répondants s’ils portent des chaussures, s’ils achètent sur internet ou s’ils regardent la télévision. C’est une manière de les faire entrer dans votre questionnaire. Si vous démarrez par une question intime ou qui demande réflexion, ils partiront sans répondre.

Questionner les données spécifiques

Une fois que vous avez posez vos deux ou trois questions d’ordre général, vous pouvez à présent soumettre une question plus précise sur le goût ou les habitudes du consommateur. Vous pouvez par exemple demander combien de fois par mois il achète sur internet ou combien de fois il a acheté un habit en wax sur les 6 derniers mois. Vous obtiendrez une tendance qu’il faudra ensuite vérifier avec des questions de validation.

Valider les données spécifiques

L’intuition que vous avez eue sur les questions spécifiques doit être validée avec des questions de validation. Ce type de question n’est qu’une répétition des questions précédemment posées, mais reformulées afin de vérifier la cohérence des réponses du répondant. Si par exemple vous lui avez demandé précédemment quelle couleur il aime et qu’il a répondu jaune, vous pouvez à présent lui demander si le bleu est sa couleur préférée. S’il répond oui il sera incohérent. Ses réponses ne sont pas fiables (c'est pour ça la marge d'erreur). S’il répond non, demandez-lui de noter les couleurs par ordre de préférence.

Identifier les données personnelles

Une fois que vous avez soumis toutes vos questions relatives aux goûts et aux comportements du consommateur, vous pouvez à présent l’interroger sur son identité pour savoir sa catégorie socioprofessionnelle, son genre, sa tranche d’âge ou encore son nom et son adresse email (vous pouvez enfin lui demander son zéro six).

Voilà, vous savez désormais comment réussir votre analyse quantitative. Dans notre prochain article, nous découvrirons ce qu’est un SWOT.